Song Lyrics From Around The World

Home | Email Us | 0-9 | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | Christmas | Soundtracks | Web Hosting with TotalChoice

big text small text home back forward print

AU SUIVANT (Paroles et Musique : Jacques Brel) Jacques Brel (Belgium) - 1964 Tout nu dans ma serviette qui me servait de pagne J'avais le rouge au front et le savon à la main Au suivant au suivant J'avais juste vingt ans et nous étions cent vingt A être le suivant de celui qu'on suivait Au suivant au suivant J'avais juste vingt ans et je me déniaisais Au bordel ambulant d'une armée en campagne Au suivant au suivant Moi j'aurais bien aimé un peu plus de tendresse Ou alors un sourire ou bien avoir le temps Mais au suivant au suivant Ce ne fut pas Waterloo mais ce ne fut pas Arcole Ce fut l'heure où l'on regrette d'avoir manqué l'école Au suivant au suivant Mais je jure que d'entendre cet adjudant de mes fesses C'est des coups à vous faire des armées d'impuissants Au suivant au suivant Je jure sur la tête de ma première vérole Que cette voix depuis je l'entends tout le temps Au suivant au suivant Cette voix qui sentait l'ail et le mauvais alcool C'est la voix des nations et c'est la voix du sang Au suivant au suivant Et depuis chaque femme à l'heure de succomber Entre mes bras trop maigres semble me murmurer Au suivant au suivant Tous les suivants du monde devraient se donner la main Voilà ce que la nuit je crie dans mon délire Au suivant au suivant Et quand je ne délire pas j'en arrive à me dire Qu'il est plus humiliant d'être suivi que suivant Au suivant au suivant Un jour je me ferai cul-de-jatte ou bonne sœur ou pendu Enfin un de ces machins où je ne serai jamais plus Le suivant le suivant ******************************************************** All naked in my towel, like a loin-cloth around my waist, A bar of soap in one hand, ashamed and red-faced. Next, next. I was not yet 21, there were at least a hundred in that line, I followed a naked body, while another followed mine, Next, next. I was still not yet a man, alongside many fellows, About to lose my innocence, in an army camp bordello. Next, Next. Me, I would have liked, at least a little tenderness, Or just to have lain there for a while, but oh no, Next, next. And if it was not quite my Dunkirk, nor was it my Waterloo, More like those moments you regret, not paying more attention during school, Next, next. But to listen to the voice, of that pansy of a sergeant, Well I tell you could have put, an entire army out of action, Next, next. Now I swear upon the head of my first case of the pox, That there’s another voice, I’ll keep hearing til I drop, Next, next. It’s a voice that’s filled with hatred, with whiskey on it’s breath, It’s the voice of every leader, sending young men to their deaths, Next, next. And though there’s women I've known since, who’ve seemed all reassuring, Beneath my skinny arms, I know what they’re really thinking. Next, next. Sometimes I wake up screaming, in the middle of the night, That all the followers of this world, must join hands and unite, Next, next. And when my fever passes, I try to tell myself, It’s more demeaning to be followed, than to have to follow someone else, Next, next. But if I should ever have to return, to this wicked world, I’d sooner be a cripple, or a nun, or hung, than again have to be told, Next, next, next, you're next! (Translated by Tim Briffa - March 2007)

    


International Lyrics Playground       Private Guitar Lessons in Connecticut!       Web Hosting with TotalChoice       Click and start earning!       Privacy Policy