Song Lyrics From Around The World

Home | Email Us | 0-9 | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | Christmas | Soundtracks | Web Hosting with TotalChoice

big text small text home back forward print

AU TALON DE SES SOULIERS (E. Macias / J. Demarny) Enrico Macias - 1968 Les rues, les jours de marché, piquantes et bariolées, Parfumées d’orange et de piment Un régiment d’oliviers, bordés de citronniers avec une maison devant Les premières joies du cœur devant un champ de fleurs Sont marquées de rose et d’amitié Quand j’évoque ces instants je sens que mon accent revient comme il était avant On emporte un peu sa ville aux talons de ses souliers Quand pour vivre plus tranquille on doit tout abandonner Les arcades tamisées où les petits cafés Semblent s’allonger sur les trottoirs La vieille maison de pierre, ce coin de cimetière où dort notre page d’histoire Les couleurs de la montagne sous le ciel qui s’enflamme Par le feu tout proche du désert C’est autant de souvenirs qu’on ne peut pas détruire Pourtant ils nous ont fait souffrir On emporte un peu sa ville aux talons de ses souliers Quand pour vivre plus tranquille on doit tout abandonner Que l’on vive n’importe où L’accent nous suit partout comme une ombre doublée d’un miroir On le porte comme un drapeau Planté sur chaque mot Depuis qu’on a pris le départ On emporte un peu sa ville aux talons de ses souliers Quand pour vivre plus tranquille on doit tout abandonner On emporte un peu sa ville aux talons de ses souliers Et pour vivre plus tranquille On doit tout recommencer (Contributed by Jean-Marie Del Fabbro - October 2004)

    


International Lyrics Playground       Private Guitar Lessons in Connecticut!       Web Hosting with TotalChoice       Click and start earning!       Privacy Policy