Song Lyrics From Around The World

Home | Email Us | 0-9 | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | Christmas | Soundtracks | Web Hosting with TotalChoice

big text small text home back forward print

MILLWORKER James Taylor Now my grandfather was a sailor He blew in off the water My father was a farmer And I, his only daughter Took up with a no good millworking man From Massachusetts Who dies from too much whiskey And leaves me these three faces to feed Millwork ain't easy Millwork ain't hard Millwork it ain't nothing But an awful boring job I'm waiting for a daydream To take me through the morning And put me in my coffee break Where I can have a sandwich And remember Then it's me and my machine For the rest of the morning For the rest of the afternoon And the rest of my life Now my mind begins to wander To the days back on the farm I can see my father smiling at me Swinging on his arm I can hear my granddad's stories Of the storms out on Lake Eerie Where vessels and cargos and fortunes And sailors' lives were lost Yes, but it's my life has been wasted And I have been the fool To let this manufacturer Use my body for a tool I can ride home in the evening Staring at my hands Swearing by my sorrow that a young girl Ought to stand a better chance So may I work the mills just as long as I am able And never meet the man whose name is on the label it be me and my machine For the rest of the morning And the rest of the afternoon Gone for the rest of my life ***** LA FABRIQUE (Millworker) (James Taylor / Adaptation : Francis Cabrel, S. Glespen 1984) Francis Cabrel (France) Mon grand-père était un marin, Il a dû mourir sur une île, Mon père avait une ferme, Et moi je suis sa seule fille. Je me suis enfuie avec ce voyou D'un village des alentours, Aujourd'hui il s'étouffe dans son alcool, Et me laisse seule Avec nos trois gosses à nourrir. À la fabrique c'est pas facile, C'est pas non plus très dur, Mais ce sont ces heures qui défilent, Et puis cette horloge sur le mur. Le premier rêve qui passe L'aide à tenir jusqu'à midi, Où j'ai quelques minutes d'espace Pour prendre un sandwich, Boire un café, et m'asseoir. Autrement c'est moi et la machine, Jusqu'à ce que la sirène le décide, Jusqu'au bout de l'après-midi, Jusqu'au bout de ma vie. Malgré moi mon cœur s'en retourne Vers cette maison dans les terres, Où j'ai passé tant d'années d'amour À danser sur les bras de mon père. Ces histoires de marins perdus, Ces orages sur le lac Erié, Ces navires à jamais disparus, Avec leurs voiles grandes Comme des morceaux de ciel. Oui mais c'est ma vie qui a été gâchée, Et c'est moi qui ai eu tort De laisser cette fabrique Pour bien utiliser mon corps. Moi je vais rentrer chez moi ce soir, Je vais regarder mes mains, Je vais me dire qu'au moins une fois J'aurais aimé avoir la chance D'aller plus loin. Mais je vais travailler ici Et oublier tout ce que je souhaite, Peut-être ne jamais rencontrer L'homme dont le nom Est sur l'étiquette. Ce sera moi ou la machine Jusqu'à ce que la sirène le décide Jusqu'au bout de l'après-midi Jusqu'au bout de ma vie.

    


International Lyrics Playground       Private Guitar Lessons in Connecticut!       Web Hosting with TotalChoice       Click and start earning!       Privacy Policy