Song Lyrics From Around The World

Home | Email Us | 0-9 | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | Christmas | Soundtracks | Web Hosting with TotalChoice

big text small text home back forward print

UN SOIR QU'ON OUBLIE PAS (C. Carmone / J.L. Hallereau 1988) Dalida (France) Dans une rue brûlée par le feu du soleil Je faisais à quinze ans des rêves de cinéma Ça sentait le jasmin, le piment et le miel Paris me semblait loin mais j'y pensais déjà Mon à son violon répétait Parcifal Maman l'accompagnait en chantant un peu faux Dans un coin mon p'tit frère m'appelait son étoile Quand il me disait ça j'entendais vos bravos Et puis un soir, un soir j'ai vu briller mon nom Six lettres en feu, brûlant mon cœur au néon Et j'ai compris ce soir que j'avais eu raison De ne jamais tricher et de vous faire confiance Un music-hall hanté par la voix de Garland Quelques amis venus jouer les supporters Et la gorge serrée devant ce nomade salve C'est peu et c'est beaucoup quand on est fait de peur Et c'est l'entrée en scène le même grand trou noir La robe qui soudain m'empêche de marcher Pour vous raconter ça pas besoin de mémoire Il y a des souvenirs qu'on ne peut pas oublier Imaginez un soir j'ai vu briller mon nom New York en feu brûlant Mon cœur au néon Et j'ai compris ce soir que j'avais eu raison De ne jamais tricher et de vous faire confiance Même si je suis touchée quand je suis loin d'ici En entendant des gens fredonner mes chansons Quand c'est vous qui crié au moment de Gigi Je peux me dire enfin je suis à la maison Et si parfois la vie m'éloigne un peu de vous De voyage en voyage de tournées en galas Je peux bien l'avouer à chaque rendez-vous Depuis plus de vingt ans je sens qu'au fond de moi C'est le premier espoir, c'est le tout premier soir, c'est la première fois Oui la première fois.

    


International Lyrics Playground       Private Guitar Lessons in Connecticut!       Web Hosting with TotalChoice       Click and start earning!       Privacy Policy